Scanner

Depuis 1975, plusieurs générations techniques de scanner se sont succédées. Les scanner de dernière génération sont dits à rotation continue . Cette rotation continue du statif permet l’obtention de très nombreuses coupes dans des délais raccourcis. La quantité de données lentes numériques obtenue, associée à des ordinateurs puissants permet des reconstructions multiplanaires et même tridimensionnelles. De plus , lorsqu’on utilise un produit de contraste iodé, les coupes sont réalisées selon un mode hélicoïdal permettant une réduction des doses de contraste et une opacification pratiquement visible sur toutes les coupes.

C’est en 1975, que la firme Anglaise EMI en collaboration avec le Docteur HOUNSFIELD , propose le premier scanner à rayon X. EMI est aussi la maison de production des Beatles. Une grande partie des bénéfices a pu être réinvestie dans la recherche et le développement du scanner X. Très rapidement cette nouvelle méthode radiologique s’impose en neuroradiologie. Elle remplace petit à petit des examens coûteux et dangereux ( encéphalographie, etc ...).

Comment un scanner est-il fait ?
La Tomodensitométrie (TDM) ou Scanner est un tube à rayon X qui tourne autour du patient. Le film est remplacé par des capteurs numériques et l’image est reconstruite par ordinateur.

Des coupes séries sont obtenues réalisant pratiquement des coupes anatomiques du corps humain.

À quoi sert le scanner ?
L’apparition de L’IRM n’a pas fait diminuer l’intérêt diagnostique du scanner notamment avec les scanner de dernière génération. Son apport diagnostique est primordial dans :
- les pathologies abdominales : foie,reins, surveillances post-opératoires.
- les mesures orthopédiques : genoux, bassins.
- Les pelvimétries : avant les accouchements.
- Les nouvelles techniques d’endoscopie virtuelle.

Afin de gagner du temps lors de votre visite, imprimez et remplissez ce document "Consentement du patient" qui vous sera demandé.